EXPOSITIONS en cours

expo GDL visuals feb 2016

Galerie de l’Europe janv- fev 2016 – lignes tome 2

me_tamorphose_se_rie_1_2_la_paysanne_t

Milan – Galerie Alidem – via Galvani 24 – Métamorphoses –  à partir d’ octobre 2015 également  présent à  Paris – Fotofever art fair – 13 au 15 nov 2015

Lignes nuages série 1#3  Lignes nuages série 1#2  Lignes nuages série 1#4

Paris – Fotofever art fair – 13 au 15 nov 2015 Galerie NDF  Paris – Lignes 2013-2014

la fille qui marche Afrique fantôme

Bordeaux – Galerie éphémère Ombres Portées –  « l’Afrique fantôme »  21 rue Condillac-  nov 2015 à janvier 2016

EXPOSITIONS 2013-2015
Métamorphoses Tome 1

GALERIE ALIDEM – Milan – à partir d’octobre 2015

GALERIE FONDATION Himédia – Paris- juin- juillet 2015

GALERIE DE L’EUROPE- Paris-  janvier-février 2015

A travers « Métamorphoses », il propose une interprétation de notre rapport à l’homme et donc à la vie. Dans une époque où le culte des apparences et la normalisation priment, quel espace demeure pour préserver notre identité ? L’obsession de l’exercice imposé, d’un cadre unique dans lequel l’homme devrait évoluer, nous privent souvent de l’essentiel.

Ici, point de carcan. En reprenant la méthode chère aux expressionnistes, Anton F déforme les visages à l’extrême, les corps sont boursoufflés, flous, perdus dans un espace unique où défilent toutes les émotions. Cette atmosphère parfois étrange où les sentiments sont exacerbés souligne la violence du monde dans lequel nous vivons. Il épuise les possibilités psychologiques. Le doute, l’effroi sont perceptibles dans ces portraits où l’angoisse sourd parfois sous le masque. L’homme captif de son image devient alors son propre geôlier. Ces personnages en quête d’un projet autre que leurs propres reflets sont surpris dans leurs quotidiens, figés, égarés dans zones d’ombres.

LIGNES 2013 -2014
Galerie de l’Europe – Paris 6ème – Septembre 2014
Fondation LMB – oct-Nov 2014
Galerie éphémère Ombres Portées – Bordeaux – mars- juin 2015

Dans cette recension du paysage classique, l’exposition Lignes 2013/2014 interroge notre rapport au temps, à la mémoire et aux lieux. Ces paysages sont autant de panthéons personnels, revisités où le temps fait son œuvre. Ainsi, ce champs charentais, retourné, labouré, dramatisé à l’extrême, laissera place à une étendue verte, en apparence plus sereine ou pourtant le cycle de la vie s’est imposé.

Lignes 2013/2014, memento mori modernes ne sont pourtant pas voués à la mélancolie. Certes, le temps passe. Mais à travers ces paysages idéalisés, la nature ne nous invite pas à un « colloque sentimental » mais plutôt à un tête-à-tête avec nous-même. Ainsi, nous devenons à la fois spectateur et acteur de ces années qui passent mais que nous ne subissons plus. A notre tour, nous pourrons dire : Et in arcadia ego

 

REFLETS NEW YORK 912
Galerie Jules & Jim- Paris 3ème – janvier 2014

New York est une ville souvent associée au bruit, à la fureur, à l’énergie ou à la vitesse. Reflets New York est la rencontre entre le photographe Anton F et cette ville mythique, tant commentée et photographiée qu’il nous est presque impossible de la voir. A travers ses photographies, Anton F semble paraphraser Paul Claudel “l’œil écoute”. Ici, le tumulte et le chaos s’estompent au profit d’une lecture plus intime. A chaque reflet, la puissance du silence s’impose. Une autre vérité transparait alors sous le masque d’une ville dont mêmes les trottoirs semblent parfois parsemés d’or. Une Ville enfin apaisée, qui accepte de se livrer. Ni tout à fait comme nous l’aurions imaginée, ni tout à fait différente, mais unique dans la sincérité qui sourd à travers chacun de ses reflets.